CONGRÉGATION DES OBLATS DE

Mater Orphanorum

Le charisme de la Mater Orphanorum

 

Mihi Fecistis

Le charisme est symbolisé par la devise donnée par le Père Fondateur et signifie : « Tout ce que vous avez fait le moins, c'est à moi que vous l'avez fait » (Mt 25,40). Une phrase pour exprimer un charisme immense et profond.

La spiritualité de l’œuvre

 

La finalité de la vie spirituelle repose sur l’union parfaite possible avec Dieu, sur la terre.

L’Oblate cherche à réaliser cette union dans sa vie en se dévouant pour le salut des orphelins, en essayant d’accomplir la volonté de Dieu qui est de servir les orphelins. Elle s’engage avec la plus grande fidélité à vivre cette spiritualité.

IMG_0029 (2).JPG

Lien spirituel avec charismatique avec saint Jérôme

 

La vie exemplaire de charité ardente de Saint Jérôme, fait naitre dans le cœur très sensible du Père Rocco l’esprit et le charisme qui se dégage du grand amour paternel et maternel que Dieu a.

Le Père Rocco se donne aux orphelins, aux petits, aux abandonnés, aux marginalisés, aux veuves, aux pauvres, se faisant tout à tous, manifestant ainsi l’amour de père et de mère de Dieu et de la très Sainte Vierge Marie,  douce Mère des orphelins.

Il a puisé dans le grand amour envers la Sainte Vierge et envers le Sauveur très doux pour faire connaitre à tout le monde ce Dieu qui se fait proche de la misère humaine et de la vie de chaque homme qui lui ouvre son cœur, qu’il soit riche ou pauvre, bon ou méchant parce que pour Dieu l’être humain vaut la mort de son divin Fils. ‘Très Doux Jésus ne soyez pas mon juge mais mon Sauveur’.

 

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
MIHI  FECISTIS

«Tout ce que vous faites au plus petit de mes frères, vous l’aurez fait à moi»

(Mt. 25, 40)