​​​​© 2018 by  MATER  ORPHANORUM

All rights reserved 

CONGRÉGATION DES OBLATS DE

Mater Orphanorum

Qui Sommes-nous?

 

 

DENOMINATION DE LA CONGREGATION DE DROIT PONTIFICAL:

«Institut Religieux de Droit Pontifical, « Congrégation des Oblates de la Mère des Orphelins».

 

NOM DU FONDATEUR:

Dr. Père Giovanni Antonio Rocco c.r.s. ; né à Cercemagiore, (CB) le 28.04.1913- mort à Legnano (MI)  en 2003.

 

LIEU ET DATE DE FONDATION:

Castelletto par Cuggiono (MI) le 08 septembre 1945.

Après les destructions causées par la deuxième guerre mondiale de 1945 qui a occasionné des dégâts matériels, humains, moraux immenses, la Madone miraculeuse du sanctuaire de Corbetta (MI), inspire le Père Antonio Rocco, c. r. s., de fonder une nouvelle œuvre pour secourir de nombreuses foules des orphelins qui errent dans les rues de l’Italie, bouleversées et souffrant d’une épouvantable misère. Père Rocco, fils très dévoué et amoureux de Marie, hésite pour les terribles difficultés qu’il aurait rencontré à la base. Marie s’est faite entendre avec une voix claire, distincte, impérative, décidée et articula son ordre : «c’est Moi qui le veux!»
 

Le 08 septembre 1945, le père Rocco avec l’approbation du père Ceriani, Général de l’ordre somasque, decida de louer une maison à Castelletto par Cuggiono et avec l’aide de deux jeunes filles de Robecco Sul Naviglio et RACCOLSE, ils accueillent les premières orphelines et en peu de temps les enfants dépassèrent la centaine. Il ouvrait les portes et embrassait avec une tendresse paternelle, chaque cas lamentable. Nécessiteux de tout, mais surtout d’amour comme saint Gérôme Emilien, patron universel des orphelins et de la jeunesse abandonnée, qui lui, en avait vécu l’esprit depuis l’adolescence et la jeunesse.
 

L’institut religieuse «Opera Mater Orphanorum», poursuivant la fin institutionnelle du culte des religions réalise sa propre vocation religieuse en se consacrant au service de l’Eglise pour le bien et le salut du prochain, dans les œuvres d’évangélisation, d’éducation et d’assistance sous toutes ses formes.  Toutes ces activités sont exercées sans but lucratif. Une telle mission est réalisée en comptant sur la réalisation spécifique des divers rôles professionnels énormes, qui entendent mettre au centre de leur engagement la personne âgée, le mineur à accompagner et soutenir qui sont des figures religieuses éducatives volontaires.

 

QU’EST-CE QUE NOUS FAISONS?

 

L’Oblate a son royaume à côté des filles et jeunes abandonnés ; royaume qui avec le temps s’étendra aussi dans les lieux de perdition, comme le faisait Saint Gérôme Emilien. La bonne éducation des jeunes dépendra:

 

  • De la compétence de l’Oblate dans les différents rôles en tout ce qu’une maman doit exercer;

  • De ses capacités à être ordonner.

  • De son continuel sourire et constante bonne humeur, fruit plus que de nature, mais de vertu exercée.

  • De sa justice sans exception des persones;

  • De sa généreuse charité sans limites dans la patience et le dévouement;

  • De la connaissance et de l’apostolat du catéchisme, comme vrai disciple de Saint Gérôme.

MIHI  FECISTIS

«Tout ce que vous faites au plus petit de mes frères, vous l’aurez fait à moi»

(Mt. 25, 40)