CONGRÉGATION DES OBLATS DE

Mater Orphanorum

QUI EST LE PERE GIOVANNI ANTONIO ROCCO?

Le père Giovanni Antonio Rocco c.r.s. est né à Cercemaggiore (CB) en Italie le 28/04/1913, de Gianvincenzo Rocco et de Carmela Cantarini.

Il a fréquenté l'école primaire dans son pays d'origine, mais déjà enfant, il exprimait un grand esprit religieux. Ainsi, immédiatement après l'école primaire, en octobre 1923, à l'âge de dix ans, il entra au Probandato dei Somaschi à Velletri.

En septembre 1928, il entre au noviciat de Rome, où l'année suivante il prononce ses vœux de profession simple. En avril 1934, à seulement 21 ans, toujours à Rome, il fait sa profession solennelle

Le 26 juillet 1936, en la Basilique du très Saint Crucifix, à Como, il fut consacré prêtre par son excellence Mgr. Alessandro Macchi c.r.s.

En septembre 1936, il fut envoyé par le Général des Somasques, le P. Giovanni Ceriani c.r.s, au lycée de Corbetta, où, l'année suivante, avec une dispense spéciale du Saint-Père Pie XII, pour son jeune âge, il fut nommé Maître des Clercs, second noviciat.

Le père Antonio Rocco, dévoué et amoureux de Maria Santissima, ancien maître des clercs somasques de Corbetta, assiste le recteur du sanctuaire de la Madonna dei Miracoli et c'est précisément devant cette effigie miraculeuse qu'il ressent la poussée et l'inspiration qui était depuis longtemps dans son cœur. Là, il eut la nette sensation d'entendre une voix : "C'EST MOI QUI LE VEUX."

Immédiatement après la guerre, le Père Rocco fut frappé par le jeune orphelin et abandonna le désir de fonder une institution caritative qu'il appela "Mater Orphanorum".

Elle a commencé seule et sans aucune ressource, sans aucune protection, si ce n'est la bénédiction du Père Général des Pères Somasques et l'approbation de l'Archevêque de Milan.

8 septembre 1945 : le P. Antonio Rocco, à Castelletto di Cuggiono, commence l'Œuvre avec l'ouverture de la première maison louée, où de nombreuses filles abandonnées sont accueillies et laissées sans personne ni rien à cause de la guerre

 

Dans le site historique de la bataille de Legnano, le premier temple a été construit, dédié à "Sainte Marie, Mère des orphelins", "Orphanorum Matri".

En 1955, le pape Pablo VI, alors évêque de Milan, bénit le temple qui est la plus grande et la plus belle œuvre dédiée à la Mère de Dieu avec le doux Nom de Mère des orphelins

  

Le grain de moutarde pousse, des centaines de filles nécessiteuses ont trouvé un foyer et un sourire dans des centres missionnaires en Amérique Latine : Guatemala, El Salvador, Colombie, Afrique : Touboro et Ngaoundéré, Cameroun et Angola dans le Diocèse de Uije

Décédé le 16 juillet 2003 à Legnano. Sa dépouille mortelle repose dans le temple Orphanis Matri à Legnano.

IMG_0027
05
MIHI  FECISTIS

«Tout ce que vous faites au plus petit de mes frères, vous l’aurez fait à moi»

(Mt. 25, 40)